Gourméditerranée,
l'association culinaire de référence en Provence

Depuis 2012, l’association Gourméditerranée promeut l’identité solaire et métissée de la cuisine en Méditerranée. Créée pour fédérer les artisans du goût œuvrant dans le Sud (chefs, restaurateurs, responsables de salle, pâtissiers, boulangers, fromagers…), avec Marseille comme épicentre, elle a pour objectif de faire rayonner en France et dans le monde la cuisine provençale et plus largement méditerranéenne.

Présidée par Gérald Passedat, avec à ses côtés les vice-présidents Sébastien Richard et Alexandre Mazzia, elle réunit près de quatre-vingts membres profondément attachés au mode de vie et aux pratiques alimentaires du bassin méditerranéen. Conformément à l’identité plurielle de la région et du grand port marseillais, ceux-ci incarnent également une formidable diversité de métiers, de savoir-faire et de sensibilités.

Nos actusNos membres

Nos valeurs

Les membres de Gourméditerranée se reconnaissent dans les valeurs de l’alimentation méditerranéenne telle qu’elle a été été inscrite en 2013 sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité de l’UNESCO : plaisir des mets, observance des rythmes naturels, partage de la table, hospitalité, réinvention perpétuelle des traditions, sens de la fête et respect de la diversité.

Le goût des produits

La charte de Gourméditerranée exige de ses membres qu’ils travaillent exclusivement des produits frais et de qualité, valorisent les produits locaux et pratiquent une cuisine de saison. Leur terroir, dans ses deux dimensions terrestre et maritime, se montre à la fois frugal et généreux. L’aridité de la saison sèche implique par exemple une concentration des arômes et une cuisine nourrie par la réflexion, la création et la recherche du goût via des techniques aussi variées qu’exigeantes. Côté mer, les chefs se réapproprient, grâce à un lien ténu avec la pêche artisanale, des espèces méconnues, oubliées ou délaissées mais typiques des fonds marins régionaux.

Le goût du végétal

Partout en France et dans le monde, les acteurs de la gastronomie redécouvrent l’inépuisable potentiel créatif et gourmand des légumes, fruits, légumineuses, céréales et autres trésors végétaux. Pour les membres de Gourméditerranée, cette tendance s’inscrit dans la continuité de pratiques séculaires : la cuisine du Midi est omnivore mais naturellement végétale, colorée et durable. Les légumes frais, abondants, savoureux et présents à chaque repas, sont cuisinés pour eux-mêmes et non réduits au simple rang d’accompagnement, de façon à garantir un plaisir gustatif et visuel renouvelé quotidiennement.

Le goût des autres

Gourméditerranée a enfin à cœur de célébrer la convivialité et l’hospitalité du repas méditerranéen, dans les établissements de ses membres ou à travers la participation à de nombreuses manifestations tournées vers le grand public, avec parfois une dimension caritative. Mais le goût des autres, c’est aussi la passion des métissages, intrinsèque à la ville-monde qu’est Marseille et aux « civilisations entassées les unes sur les autres » de la Méditerranée, chères à l’historien Fernand Braudel. Chefs provençaux « pur jus » côtoyant cuisiniers et artisans venus d’ailleurs, fruits du terroir sublimés par les épices, voyage des êtres, des produits et des papilles : l’ADN de Gourméditerranée est sa diversité.

« Un accordéon de savoirs, de savoir-faire et de sensibilités »

Cuisine, restauration, pâtisserie, métiers de la salle, boulangerie, fromagerie… : près de 70 professionnels du goût et des métiers de bouche portent aujourd’hui haut et fort les valeurs de Gourméditerranée, qu’Alexandre Mazzia qualifie d’« accordéon de savoirs, de savoir-faire et de sensibilités ». Tous aiment passionnément leur région, ses produits et ses traditions.

Pour eux, le creuset gourméditerranéen multiplie les occasions d’échanger avec des pairs, de croiser des expériences et de coopérer pour des projets exprimant la créativité culinaire de la Provence contemporaine.

Comment devenir membre ?

Les candidats doivent envoyer leur demande au bureau de Gourméditerranée. Ils s’engagent à travailler exclusivement des produits frais, de saison et de qualité, tout en promouvant les spécificités de l’art de manger en Méditerranée.

Ils doivent avoir au minimum un an d’ancienneté dans leur établissement.

Ils doivent être parrainées par au moins un membre du bureau, qui propose et soutient leur dossier le cas échéant, et/ou évaluées par au moins un membre du bureau grâce à deux visites dans leur établissement.

Le bureau statue alors sur leur demande par le biais d’un vote.

L’appartenance à une autre association ou la présence de l’établissement dans un guide gastronomique constituent des arguments favorables à l’intégration.